Site créé par Claire Boutillier, 2016. Psychologue Enfant Poitiers, Vienne (86)., Illustrations de Candice B.

Bien souvent, c'est l'entourage qui s'interroge autour du comportement inapproprié de l'enfant. L'enfant, lui, n'a pas toujours le recul ni les capacités de réaliser qu'il pourrait faire autrement ou que son comportement est un problème.

L'enfant réagit en fonction de son besoin d'action et de pouvoir personnel.

L'animal, pour certains enfants, sera en premier lieu une motivation pour venir dans le cadre du travail thérapeutique. Naturellement, l'animal permet à l'enfant de parler sans filtre, absorbé qu'il est dans la relation avec l'animal, et à extérioriser davantage ses émotions. Combien d'enfants ai-je vu livrer des expériences et émotions, à moi ou à ses parents, en touchant l'animal? Alors qu'avant, dans le cadre d'un travail plus classique,  l'enfant reste dans le contrôle et la vigilance anxieuse, voir dans l'attente que la séance touche à sa fin.

Selon l'âge de l'enfant, le travail à faire, le gout aussi de l'enfant, c'est un chat ou un chien qui sera choisi consciencieusement : en fonction de sa personnalité, son caractère, son physique et son tempérament. Il faut qu'il y ait une connivence qui se crée entre l'animal et l'enfant, et ce n'est donc pas gagné avec n'importe quel animal, ni pour l'animal avec n'importe quel enfant. Le fait de vivre avec mes animaux médiateurs et de bien connaître mes petits patients est donc un préalable nécessaire gage de réussite.

Dans un second temps, l'animal sera le vecteur de motivation à réfléchir sur soi; ses interactions avec les autres puis à modifier certains comportements. L'enfant va être amené à développer sa capacité d'observation et d'empathie en partant à la découverte des signaux de communication non verbale de l'animal, décryptés par Margot Fortin, Ethologue et partenaire de travail essentiel dans les séances de groupe. Ce travail vise à permettre à l'enfant de comprendre ce qui se passe en l'animal, puis de faire le parallèle avec ce qui se passe en lui même. Enfin, l'animal lui permettra de percevoir ce que son comportement suscite chez autrui.

L'animal devient alors le catalyseur amenant à réfléchir sur soi, comprendre ce qui se passe en soi, comprendre comment nos pensées et nos actes teintent nos interactions avec les autres et donc trouver la clef pour modifier certains comportements.

Le travail de groupe a l'avantage de permettre la compréhension de soi et de tester de nouvelles façons de s'exprimer avec les autres et de se comporter.

C'est pourquoi ce travail est tout indiqué dans plusieurs champs :

- développer ses compétences pro-sociales

- apprendre à s'affirmer de façon pacifique

- lutter contre le harcélement scolaire

- apaiser le stress post traumatique / les traumatismes vécus

- mais aussi développer des techniques d'autoapaisement, s'ouvrir aux autres, développer la confiance en soi...

Voici nos compagnons de thérapie assistée par l'animal et leurs familles :

Margot Fortin Ethologue, et son compagnon Thomas, prennent soin de  Bowie et Niuk, qui accompagnent vos enfants de façon sportive mais attentive

Ma famille et moi prenons soin de Ewarry, Bety, Akela et Mayanne et maintenant Elga qui accompagnent vos enfants avec sensibilité et affection

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now